Aller au contenu principal

Tribune dans la Revue du Trombinoscope

J’ai signé une tribune dans la dernière Revue du Trombinoscope (Mai 2013) intitulée :

« Un groupe d’études parlementaire

« Mer, pêche et souveraineté maritime »

pour contribuer à relever le défi maritime français« 

La Revue consacre un dossier aux affaires maritimes dont voici le synopsis:

Autour du monde, près de 1000 navires en fin de vie sont démantelés et recyclés chaque année. Leur acier, les pièces de métal et l’équipement constituent des matières premières de valeur. Mais le démantèlement de ces navires est un travail dangereux, pas toujours propre, qui a lieu le plus souvent en Asie du sud-est. Pour s’assurer que les vieux bateaux européens soient recyclés en respectant les travailleurs et l’environnement, la Commission de l’environnement du Parlement européen s’apprête à voter de nouvelles règles.

Les députés proposent que le système soit financé par une redevance de recyclage imposée aux navires utilisant un port de l’UE, selon le principe du « pollueur-payeur ». Quant aux propriétaires qui vendent leurs navires pour être démolis sur une plage d’un pays en développement, ils s’exposeront à des pénalités.

Au niveau français, la pêche et la compétitivité des ports font l’objet d’un travail de la part des parlementaires, qui s’attèlent à repenser les modèles pour sauvegarder cette économie. Les grands ports maritimes constituent un atout économique majeur pour la France, grâce à ses côtes au nord, à l’ouest et au sud : le pays est une véritable porte d’entrée sur la zone européenne, l’une des plus grandes du monde en termes d’importation et d’exportation. Pourtant, l’activité conteneur des sept grands ports a diminué de 2,7% en cinq ans, alors que celle des 17 grands ports européens augmentait de 2,5% dans le même temps. Quelles seraient les meilleures pistes à envisager pour préserver leur compétitivité ?

Lire l’article en pdf