Aller au contenu principal

Adoption de la réforme des retraites : sous le signe de la responsabilité et de la justice

La réforme des retraites a été adoptée hier en deuxième lecture à l’Assemblée Nationale. C’est une réforme à la fois équilibrée et juste, porteuse de droits nouveaux.

C’est une réforme responsable et structurelle : elle induit une durée de cotisation augmentée d’un trimestre tous les trois ans de 2020 à 2035 ; une hausse progressive et modérée des cotisations vieillesse ; une revalorisation des pensions au 1er octobre au niveau de l’inflation ; l’assujettissement à l’impôt sur le revenu des majorations de pensions de 10% des retraités ayant élevé 3 enfants ou plus.

C’est une réforme juste et lisible qui accorde enfin à certains travailleurs les droits qui leur avaient été jusqu’ici refusés : la création d’un compte personnel de prévention de la pénibilité ; une meilleure prise en compte des interruptions maternité et des petits temps partiels ; une prise en compte de l’apprentissage, des périodes de stage ; des dispositions en faveur des retraités agricoles ; l’instauration d’un compte de retraite unique, …

Les débats parlementaires ont permis de renforcer l’esprit de justice et de solidarité qui anime l’action du gouvernement et de la majorité. Une attention particulière a été portée à la situation des retraités les plus modestes.

Ainsi, l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé sera revalorisée de 10 % et portée à 550 € pour les plus de 60 ans disposant d’une retraite inférieure à 967 €. Cette mesure renforcera l’accès aux soins des plus âgés et préservera leur pouvoir d’achat.

Par ailleurs, l’allocation de solidarité pour les personnes âgées  – minimum vieillesse – sera revalorisée 2 fois en 2014,  à la fois au 1er avril et au 1er octobre. Ainsi, les ressources des 600 000 personnes âgées concernées passeront au-dessus de 800 €.

Oui, cette réforme des retraites a été conduite de manière responsable et juste.

Elle vient véritablement préserver notre système de retraites par répartition et conforter notre pacte social.