Aller au contenu principal

Régime d’indemnisation chômage des intermittents du spectacle : médiation enclenchée et nouvelle phase de concertation

Image

Au regard des inquiétudes exprimées par les intermittents du spectacle, le gouvernement vient de confier une mission de dialogue et de proposition à mon collègue Jean-Patrick Gille, fin connaisseur du sujet. Il fera part de ses propositions sous une quinzaine de jours et son éclairage sera sûrement fort utile pour restaurer un dialogue constructif entre les acteurs.

Je suis intervenue, la semaine dernière, auprès du Ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social pour lui faire part des inquiétudes dont m’ont fait part plusieurs intermittents du spectacle finistériens à la perspective de voir prochainement agréé l’accord négocié entre le patronat et certains syndicats. Je suis aujourd’hui satisfaite de voir le gouvernement à l’écoute des préoccupations exprimées et soucieux d’un dialogue social approfondi.

Mon intervention auprès de François Rebsamen :

Monsieur le Ministre,

Je suis actuellement régulièrement interpellée par des intermittents du spectacle opposés aux termes de l’accord intervenu le 22 mars dernier dans le cadre du processus de renégociation de l’assurance-chômage.

En effet, l’évolution des règles applicables au régime d’indemnisation chômage des intermittents du spectacle serait constitutive selon eux d’une véritable régression et d’une précarisation renforcée si l’accord devait être agréé en l’état dans les tous prochains jours.

Bien que le régime spécifique soit au final préservé, ce qui est contesté avec force c’est l’absence de considération pour le travail de fond mené pendant des mois à l’Assemblée Nationale sur l’emploi dans les métiers artistiques comme l’absence de considération pour les propositions avancées par le comité de suivi de la réforme de l’intermittence pour une réforme juste et adaptée.

Aussi, afin de lever les inquiétudes de ces acteurs indispensables à la richesse et à la diversité de la vie culturelle, je vous remercie de me préciser celles de leurs aspirations qui peuvent encore faire l’objet d’une renégociation et de garantir que, sous quelques mois, aura bien lieu une concertation concernant les moyens de lutter contre la précarité des intermittents du spectacle.