Aller au contenu principal

Attribution de l’enveloppe FEAMP : la pêche française tire son épingle du jeu

Image

Alors que les crédits du FEP (Fonds Européen pour la Pêche) alloués à la France étaient de 216 millions d’€ sur la période 2007-2013, c’est une enveloppe globale de 588 millions d’€ qui sera désormais disponible dans le cadre du FEAMP (Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche) 2014-2020. A l’issue d’échanges constructifs avec la Commission Européenne, la pêche française se voit ainsi reconnue comme un secteur économique important, un secteur dont les évolutions doivent être accompagnées.

Cette enveloppe contribuera à la mise en œuvre de  la réforme de la PCP (Politique Commune de la Pêche) dans toutes ses dimensions : développement durable de la pêche, de l’aquaculture et des zones côtières dépendantes de ces activités (369 millions), collecte de données (66 millions), contrôle des pêches (56 millions), compensation des surcoûts supportés par les Régions ultrapériphériques du fait de leur éloignement (86,45 millions), aide au stockage (4,7 millions) et politique maritime intégrée (5,3 millions).

C’est un travail stratégique qui s’engage désormais pour la France, un travail consistant à définir sous quelques mois, en lien étroit avec les Régions, les modalités d’utilisation des crédits alloués au titre du FEAMP afin de répondre aux objectifs de la nouvelle PCP (reconstitution du stock halieutique, soutien à la pêche artisanale et à l’installation des jeunes pêcheurs, développement de l’aquaculture,…) et de veiller à la durabilité de la filière maritime française.

Gageons que l’Etat, les Régions et les acteurs socio-économiques, sauront encore œuvrer à la défense des intérêts de la pêche française pour soumettre, à l’automne, la meilleure des feuilles de route à la Commission Européenne !