Aller au contenu principal

L’hommage du Président de la République aux Sénans, combattants de la liberté

C’est sous un ciel menaçant que le Président de la République a foulé lundi matin le sol de l’île de Sein.

Accueilli par le maire de la commune, Dominique Salvert, et par les parlementaires finistériens, François Hollande a traversé l’île pour aller à la rencontre de la population sénane puis pour visiter l’abri du marin où sont présentés les travaux de l’exposition « Résister » initiée par l’Ordre des Compagnons de la Libération.

Malgré une météo peu clémente, le Président de la République a ensuite tenu à se rendre comme prévu devant le monument de la Résistance érigé en l’honneur des 128 hommes de l’île de Sein qui s’engagèrent dans les Forces Françaises Libres pour répondre à l’appel du Général de Gaulle. Un monument où est apposée une phrase emblématique et pleine de sens : « Le soldat qui ne se reconnaît pas vaincu a toujours raison ».

Dans le cadre de cette année de commémoration des 70 ans de la Libération, il importait au chef de l’Etat de rendre un hommage appuyé à l’île de Sein, cette terre de l’extrême ouest de la France qui a su, dès juin 1940, se lever d’un seul homme pour s’engager dans d’âpres combats sur tous les terrains d’opérations militaires.

Devant les anciens combattants, devant les élus et la population sénane, le chef de l’Etat s’est exprimé en des termes à la fois simples et forts pour exprimer toute la gratitude de la France à l’égard de ce territoire insulaire.

Extraits :

«  128 Sénans furent l’honneur de la France. C’est une belle page d’histoire que je suis venu célébrer. Je voudrais remercier les anciens combattants pour avoir été là ». « À eux et à leurs camarades disparus, je dis le respect et la gratitude de la Nation ». « Ces hommes n’ont exprimé qu’une seule chose : leur confiance en l’avenir, leur confiance en la France,… ». « Le message de l’île de Sein est que la France est la plus belle des causes et que nous devons y consacrer toute notre énergie. Le message de l’île de Sein est qu’il n’existe pas de péril ni de difficulté dès lors que la volonté existe et dès lors que le rassemblement se fait ».

Après le Général de Gaulle et François Mitterrand, François Hollande est le troisième Président de la République à venir honorer l’île de Sein, commune de France la plus décorée au titre de la seconde guerre mondiale (Compagnon de la Libération – Croix de guerre 39-45 – Médaille de la Résistance).

Malgré le remaniement ministériel dont a été chargé le Premier Ministre et qui capte toutes les attentions médiatiques pour quelques heures, malgré un temps capricieux qui peut parfois contrarier la forme d’un évènement mais en aucun cas en amoindrir le sens, l’hommage rendu hier par François Hollande aura durablement marqué l’île de Sein de son empreinte.

 IMG_1707