Aller au contenu principal

Adoption du PJL sur la transition énergétique à l’Assemblée

Réforme emblématique du quinquennat, la loi sur la transition énergétique pour une économie verte a été adoptée ce mardi par une large majorité : 314 voix pour et 219 contre. Ce vote est la concrétisation d’un travail de co-construction entre le gouvernement et les parlementaires. Les multiples amendements votés en commissions et en séance sont venus renforcer un projet de loi décisif pour l’avenir de la France : une écologie sociale qui allie performance économique, soutien aux ménages et préservation de l’environnement. Alors que se tiendra en 2015 à Paris la Conférence Climat, ce texte, qui doit poursuivre son parcours parlementaire, est un signal fort de l’engagement de la France.

La transition énergétique répond à des enjeux décisifs – le réchauffement climatique, le redressement économique, la souveraineté sur nos sources d’énergie – et concrétise notre vision d’une société social-écologique.

1 – C’est un levier pour la reprise économique. Ce projet de loi va relancer la croissance par la conversion progressive de nos modes de production, de consommation et de transports aux exigences du développement durable.

2 – C’est un texte de progrès social qui va alléger la facture énergétique des ménages et des entreprises et qui va lutter contre la précarité énergétique qui touche les plus modestes.

3 – C’est le choix d’une écologie incitative. Nous voulons réconcilier les Français avec l’écologie. L’écologie ne doit plus être synonyme de règlements, de taxes ou de contraintes mais doit être vue de manière positive par les entreprises et les ménages. C’est le seul moyen pour rassembler les Français derrière ce grand objectif et d’insuffler une dynamique à ce projet. Notre réforme opère ce changement de modèle et fait de l’incitation le principal levier de la transition énergétique :

Mise en place d’un chèque énergie pour faire baisser la facture énergie des familles populaires et les aider à isoler leur logement ;

Programme d’isolation thermique des bâtiments (500 000/an) avec l’éco-prêt à taux zéro et allègement fiscal de 30% pour financer les travaux ;

Mise en place d’un bonus pour l’abandon d’un véhicule diesel avec achat d’un véhicule électrique ;

Prêt de 5 milliards aux collectivités pour s’équiper en voitures propres et plan d’Installation de 7 millions de bornes électriques pour les voitures électriques.