Aller au contenu principal

A la rencontre des soldats du feu réunis en Congrès

congrès pompiers

Ce sont près de 400 pompiers du Finistère qui, dimanche dernier, ont mis le cap sur Pont-L’Abbé.

Une nouvelle fois, j’ai eu l’occasion de saluer l’exceptionnel engagement, l’esprit civique, des pompiers professionnels comme des volontaires, une complémentarité  qui contribue à faire de notre organisation des secours un modèle unique à préserver. Parce qu’ils jouent un rôle fondamental permettant d’assurer la relève des effectifs, les formateurs, ceux qui initient nos jeunes citoyens en devenir, ont été mis à l’honneur à l’occasion de ce Congrès. Nous les remercions collectivement de leur action.

Retrouvez, ci-dessous, mon intervention :

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Colonel, Commandant de gendarmerie,

Monsieur le Sénateur,

Monsieur le Maire,

Monsieur le Conseiller général,

Monsieur le Directeur départemental,

Mesdames, Messieurs,

 

Je vous remercie de m’avoir conviée à assister aux travaux du 56ème congrès départemental.

Cette rencontre annuelle traditionnelle est un temps fort de la vie de votre Union. C’est un moment important permettant de souligner votre esprit de corps et d’alimenter les échanges sur les conditions d’exercice de vos missions. Chacun et chacune d’entre vous est le maillon essentiel d’un service public de proximité sans pareil, un service public qui irrigue tout le territoire sans exception. Vous êtes la force du modèle français de sécurité civile, un modèle unique en Europe.

Je souhaite vous témoigner de ma reconnaissance et vous dire tout mon respect pour le travail que vous accomplissez. Nous, simples citoyens, élus, savons tous ce que l’on vous doit lorsque notre sécurité est en cause et que vous intervenez pour porter secours et sauver nos vies.

Vous êtes animés par un esprit de service public qui fait votre réputation et votre grandeur. Il y a aussi en votre sein un tissu associatif solide, des structures de solidarité qui témoignent d’une culture de l’entraide, de la générosité, du souci de l’autre dont notre République a besoin, tant les égoïsmes sont grands et conduisent au repli sur soi. Vous incarnez aussi, par votre rigueur, par vos valeurs, de précieux repères dont la République a aussi besoin.

Concernant l’organisation territoriale qui vous préoccupe, compte tenu de la réforme en cours, le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a eu l’occasion de préciser qu’il n’était pas question de remettre en cause la structuration départementale pour ce qui concerne le fonctionnement de vos services. En effet, même si les conseils généraux venaient à disparaître pour partie en 2020, l’organisation administrative de l’Etat dans le département continuerait à exister. L’Etat, en effet, doit être garant de l’égalité des citoyens face aux services publics, en considérant bien que les besoins ne sont pas de même nature partout.

Après les missions, l’organisation du service départemental d’incendie et de secours, il y a aussi les ressources humaines. Au congrès de Chambéry, un plan d’action de 25 mesures a été adopté pour s’attaquer à la fragilité du volontariat, pour élargir le recrutement. Sans les Sapeurs-Pompiers Volontaires, le service départemental d’incendie et de secours n’existe pas. Mais lorsqu’on s’engage comme Sapeur-Pompier Volontaire, avec les dimensions de citoyenneté et de service public qui s’attachent à cet engagement, il doit pouvoir y avoir des contreparties. Je crois qu’un travail est en cours sur le logement et la nécessaire disponibilité qu’appelle le volontariat de la part des entreprises. De nombreux accords ont été signés mais il faut aller plus loin.

Vous savez aussi que le combat n’est pas terminé au niveau européen sur l’application de la directive « temps de travail ».

Enfin, notre service départemental d’incendie et de secours fonctionnera d’autant mieux que la population sera responsable. Le nombre d’agressions dont vous êtes victimes en intervention est en hausse, c’est inadmissible. Il faut continuer de mener des politiques de prévention, d’éducation à l’environnement domestique notamment, rappeler que les détecteurs de fumée seront obligatoires dans les habitations à compter du 8 mars 2015. Prévenir, éduquer, chacun a un rôle à tenir en la matière et nous savons que nous pouvons compter aussi sur votre engagement à le faire.

Je veux enfin saluer les anciens qui, bien qu’ayant raccroché leurs bottes et leurs casques, ont su conserver leur état d’esprit. Je veux aussi saluer la relève, les jeunes sapeurs-pompiers, garçons et filles qui, sur leur temps de loisirs, ont fait le choix de se former aux techniques de secours et pour lesquels les valeurs de civisme et d’engagement ne sont pas de vains mots.

Bon congrès à tous.