Aller au contenu principal

Le pouvoir d’achat des Français s’améliore

index-pouvoir-achat

Grâce à la mobilisation du gouvernement et de la majorité pour soutenir le pouvoir d’achat de nos concitoyens, notamment à travers le Pacte de responsabilité et de solidarité, celui-ci a progressé en 2014 et la tendance devrait se poursuivre en 2015 selon l’INSEE.

Rappel de quelques mesures phares qui contribuent à cette évolution :

En 2014, ce sont 4,2 millions de personnes qui ont bénéficié d’une réduction de l’impôt sur le revenu.

A partir de 2015, ce sont 9 millions de ménages qui bénéficient d’une baisse de leur impôt sur le revenu, grâce à la suppression de la première tranche de barème.

Les agents publics les plus modestes connaissent une revalorisation de leur rémunération, soit en moyenne 440 € net de plus cette année pour 1,6 million de personnes.

Les retraités les moins aisés bénéficient d’un important soutien : minimum vieillesse porté à 800 €/mois en 2014 pour plus de 500 000 retraités, versement d’une prime exceptionnelle de 40 € en mars 2015 pour les retraites inférieures à 1 200 €/mois, aide à la complémentaire santé augmentée de 50 € pour les personnes âgées de 60 ans ou plus, revalorisation des petites retraites agricoles, …

Enfin, les prestations sociales ont été confortées : revalorisation du RSA de 4 % en plus de l’inflation depuis 2013, et de 10 % sur 5 ans, augmentation de 25 % de l’Allocation de Rentrée Scolaire dès la rentrée 2012 ; accès à la CMU-C et à l’aide à la complémentaire santé (ACS) élargi à 750 000 personnes supplémentaires à l’été 2013, maintien de la prime de Noël en 2014 pour les bénéficiaires de certains minimas sociaux, revalorisation de l’allocation personnalisée d’autonomie à domicile pour 600 000 personnes au 1er janvier 2016, …

Deux prestations familiales seront nettement revalorisées au 1er avril prochain :

  • le complément familial (CF), qui bénéficie  à environ 400 000 familles nombreuses vivant en dessous du seuil de pauvreté, augmentera de 222 € par an et par famille (+ 436 € par rapport à 2013, soit + 20%) ;
  • l’allocation de soutien familial (ASF), qui elle bénéficie à près de 740 000 enfants vivant dans des familles monoparentales modestes,  est revalorisée de 57 € par an et par enfant (+ 118 € par rapport à 2013, soit + 10 %).

D’ici 2018, le CF augmentera de 50 % et l’ASF de 25 %.

Ce sont autant de mesures de justice sociale qui améliorent réellement le pouvoir d’achat de ceux qui en ont le plus besoin. Le sérieux budgétaire n’est pas l’austérité. La gauche au pouvoir fait chaque jour la démonstration qu’une gestion rigoureuse des finances publiques permet de soutenir les Français dans leur vie quotidienne.