Aller au contenu principal

Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme : l’engagement du gouvernement à améliorer l’accompagnement des personnes autistes

2-avril-journee-mondiale-de-sensibilisation autisme

Le 3ème plan Autisme (2013 – 2017), lancé en mai 2013, marque la forte volonté du gouvernement de faire progresser l’inclusion des personnes autistes dans notre société, de les accompagner tout au long de leur vie. Ce plan est articulé autour de cinq axes : le diagnostic et les interventions précoces, l’accompagnement tout au long de la vie depuis l’enfance, le soutien aux familles, la recherche ainsi que la formation des professionnels.

Dans le cadre du 3ème plan autisme, le gouvernement a investi 205 millions d’euros, dont 195 millions d’euros pour l’évolution de l’offre médico-sociale :

  • 28 millions d’euros pour la création de 100 unités d’enseignement (UE) en école maternelle, comprenant 7 enfants par unité ;
  • 25,5 millions d’euros pour la création de 850 places en Service d’Éducation Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD) ;
  • 68,5 millions d’euros pour la création de 1500 places de structures pour adultes ;
  • 14 millions d’euros pour la création de 350 places d’accueil temporaire ;
  • 17,9 millions d’euros pour le renforcement des Centres d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) ;
  • 41,1 millions d’euros pour le renforcement des autres établissements et services.

Les 2èmes rencontres parlementaires sur l’autisme, qui se tiendront le 8 avril prochain à l’initiative du groupe d’études parlementaire « autisme » dont je suis vice-présidente, seront l’occasion de dresser un bilan de ce  3ème plan et d’aborder la question de la mise en œuvre des recommandations et des bonnes pratiques.

La semaine suivante, lors du Conseil National Autisme, Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, rappellera les avancées et annoncera des mesures permettant de garantir, dans le cadre de la Stratégie Nationale de Santé, la qualité du parcours des personnes autistes.

Oui, il reste encore beaucoup à faire pour les enfants autistes, pour les adultes autistes, et pour leurs familles. Mais oui, nous avons avancé grâce à ce 3ème plan.