Aller au contenu principal

La maison de l’enfance-bibliothèque de Landudec : un équipement structurant au service de la population

Coupure du traditionnel ruban tricolore par le maire Noël Cozic en présence de Jean Marc Tanguy, Annick Le Loch députée, Jean Claude Lessard, Jean François Le Bleis, Jocelyne Plouhinec, Michel Canévet sénateur.

J’étais présente samedi dernier lors de l’inauguration de la maison de l’enfance-bibliothèque de Landudec, un évènement qui a permis d’attester de la vitalité démographique de cette commune rurale. Déjà convaincue de la qualité du projet lorsque celui-ci m’avait été soumis dans le cadre de la « réserve parlementaire », j’ai eu le plaisir de découvrir un équipement de bien belle facture.

Cette maison de l’enfance-bibliothèque est une réponse aux besoins des familles qui sont en effet nombreuses à avoir choisi Landudec comme point d’ancrage. L’équipement est implanté avec une parfaite cohérence, au plus près de ses utilisateurs, et jouit d’une bien belle intégration paysagère. On repère aisément qu’une relation harmonieuse de l’équipement avec son environnement immédiat a été recherchée. La récente fresque du préau renforce encore l’identité du lieu et en facilite son appropriation par de tous jeunes enfants.

Cette maison de l’enfance est un véritable lieu de vie, un lieu d’épanouissement, d’apprentissage, de socialisation et d’autonomie pour les enfants accueillis. C’est un équipement adapté au sein duquel les intervenants de l’ULAMIR du Goyen ont plaisir à exercer.

Sur ce même site, l’implantation de la bibliothèque, gérée par l’association Plaisir de Lire, est gage de complémentarité. La bibliothèque est en effet un formidable levier pour l’Education, un outil permettant de développer chez les plus jeunes le goût de la lecture. C’est aussi un vecteur important de cohésion sociale, un espace où se crée le lien intergénérationnel, un lien qui nous est indispensable pour bien vivre ensemble.

Au cours de cette inauguration, j’ai eu l’occasion de rappeler les grandes lignes de la politique familiale mise en œuvre au niveau national depuis 2012, de saluer le rôle primordial des collectivités territoriales et de souligner l’effort significatif porté par le Fonds d’Action Sociale de la CNAF au bénéfice des familles et de la petite enfance.