Aller au contenu principal

Journée internationale des droits des femmes : c’est au quotidien que les droits sont exercés et l’égalité promue

8-mars-2016-journee-internationale-des-droits-des-femmes_large

Les droits des femmes sont une priorité du Gouvernement. Si la loi du 4 août 2014 sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes est emblématique de notre volonté de faire avancer les droits des femmes, c’est régulièrement que des mesures sont adoptées depuis 2012 pour promouvoir le respect de ces droits et la juste représentation des femmes dans notre société.
Ainsi, les exemples de notre action sont légion dans toutes les sphères :
– dans le monde du travail : assurer la promotion de la mixité des métiers, inciter à la réduction des écarts de salaires entre les hommes et les femmes (à emploi égal, salaire égal), permettre l’accès des femmes aux fonctions dirigeantes et à responsabilités pour en finir avec le « plafond de verre », soutenir l’entrepreneuriat au féminin, mieux protéger les salariés à temps partiel, souvent des femmes, …
– dans la vie publique : favoriser l’exercice de la parité dans la sphère publique en modifiant le mode d’élection, introduire l’obligation de représentation équilibrée entre les hommes et les femmes lors des élections professionnelles; …
– dans l’articulation entre la vie professionnelle et personnelle : développer les places d’accueil pour la petite enfance, réformer le congé parental pour davantage impliquer les pères, mieux prendre en compte les périodes de congé de maternité pour la retraite, reconnaître le droit au répit des aidants, souvent des femmes; …
– dans l’exercice effectif des droits inhérents à la vie personnelle : exercer librement son droit d’accès à l’IVG et à la contraception, soutenir les familles monoparentales grâce notamment à la revalorisation de l’Allocation de Soutien Familial ou encore à l’instauration d’une garantie contre les impayés de pensions alimentaires que subissent encore trop souvent les femmes ;
– dans la lutte contre toutes les formes de violences : protéger contre le harcèlement moral et sexuel, assurer une meilleure écoute et prise en charge des femmes victimes de violences, de la part de leur conjoint comme d’un tiers, mettre en œuvre un plan contre le harcèlement sexuel dans les transports dont sont victimes trop souvent des femmes.
Les progrès visant à assurer l’égalité réelle entre les femmes et les hommes constituent bien, pour le gouvernement comme pour la majorité, un objectif poursuivi avec constance depuis 2012.

La journée du 8 mars est avant tout l’occasion de rappeler l’importance de la démarche, la nécessité de la poursuivre et de la porter à l’échelle internationale.