Aller au contenu principal

Pêche profonde : mobilisation pour tenir les engagements de la France

peche eau profondes

J’étais hier soir avec mes collègues bretons dans l’hémicycle pour réaffirmer ma totale opposition à l’interdiction de la pêche au chalut souhaitée par certains députés dans la loi pour la reconquête de la biodiversité.

Nous nous sommes battus face à l’incompréhension engendrée par le vote en commission du développement durable d’un amendement interdisant la pêche au chalut dont les conditions auraient été définies par décret. Nous n’avions aucune assurance sur les conditions prévues par ce décret, notamment sur la profondeur autorisée.

La France est déjà engagée dans une procédure d’adoption d’un règlement au niveau européen sur le sujet. Nous ne pouvions prendre le risque d’isoler notre pays, d’affaiblir la pêche française et l’économie des territoires maritimes. C’est une politique communautaire et c’est donc l’Union Européenne qui doit l’encadrer. La position défendue par le Président de la République et le Gouvernement est connue : interdiction en-deçà de 800 mètres, gel de l’empreinte, encadrement strict des activités (quotas, contrôles, rendement maximal durable…). Le règlement est attendu pour la fin de l’année à l’issue du trilogue.

Au Guilvinec, plusieurs bateaux ont des autorisations de pêche de lingues, de sabres et de grenadiers dans les fonds marins. Ces activités respectent les quotas délivrés par l’Union européenne et le rendement maximal durable, c’est-à-dire le maintien durable des stocks de poisson sans affecter leur processus de reproduction.

J’ai également fait adopter deux autres amendements visant à mieux associer les pêcheurs à la création et à la gestion des réserves naturelles marines. Ils permettront aux comités de pêche de gérer directement des réserves naturelles et d’être obligatoirement consultés lors de leur création.

Les comités de pêche ont démontré leurs compétences et leur volonté d’agir pour la protection de l’environnement, comme ils s’y appliquent déjà au sein des aires marines protégées, des zones Natura 2000 en mer ou des parcs marins.

ATLANTIQUE MER D IROISE ILE DE LITIRI VUE AERIENNE PLAGE ET MOUILLAGE

Le parc naturel marin d’Iroise, le premier en France, inauguré en 2007 et associant pêcheurs, associations, plaisanciers, élus, scientifiques et services de l’Etat.