Aller au contenu principal

PRIORITE JEUNESSE CONFIRMEE !

Ecole-Versailles.fr_Le budget de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sera revalorisé de 3 milliards d’€ en 2017. C’est un effort historique qui confirme la dynamique engagée depuis 2012, avec une revalorisation budgétaire de 1,3 milliard d’€/an en moyenne. Cet effort budgétaire fait bien, de la jeunesse, la priorité du quinquennat. Ces orientations permettront de poursuivre la refondation de l’école grâce à de nouvelles créations de postes, l’augmentation de la rémunération des enseignants du primaire, la mise en place du protocole de revalorisation du point d’indice, la pérennisation des contrats aidés pour accompagner les élèves en situation de handicap, le déploiement du plan numérique, l’augmentation des bourses lycéennes…

Ce budget tourne la page de l’austérité éducative qui prévalait avant 2012 là où les suppressions de postes, la disparition de la formation et le gel des salaires servaient de cap à la droite.

Depuis 2012, l’amélioration des conditions de vie étudiantes fait également l’objet d’une intense mobilisation gouvernementale. Cette rentrée 2016 en témoigne à nouveau. Les droits d’inscription dont s’acquittent les étudiants non-boursiers seront gelés pour la 2ème année consécutive. Alors que le budget en faveur de la vie étudiante a augmenté de 40 % par rapport à la période 2007-2012, soit +500 M€ par an, et que le taux de boursiers atteint désormais 35%, la réforme des bourses bénéficiera à 25 000 étudiants supplémentaires à la rentrée. En parallèle, l’aide à la recherche du premier emploi (ARPE) entrera en vigueur pour accompagner l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. S’agissant du logement étudiant, la construction de 40 000 nouveaux logements d’ici fin 2017 se poursuit. La Caution Locative Etudiante  a déjà bénéficié à 10 000 jeunes et l’encadrement des loyers et des frais d’agence ont participé à réduire le coût du logement pour les étudiants. De plus, depuis le 1er janvier 2016, la nouvelle prime d’activité bénéficie déjà à près de 100 000 étudiants ; sa vocation est de soutenir ceux qui travaillent parallèlement à leurs études.

Ces décisions cohérentes préservent le pouvoir d’achat des étudiants, boursiers et non-boursiers, limitent le coût de leurs études et concourent à la démocratisation de l’enseignement supérieur.

Enfin, l’Etat soutient de manière significative les familles à l’horizon de la rentrée scolaire. Ainsi, pour faire face aux dépenses, l’allocation de rentrée scolaire (ARS), revalorisée de 25 % en 2012, aidera dès ce 18 août 2016, plus de 2,8 millions de familles (NB : l’ARS représente cette année 363 € pour les enfants de 6 à 10 ans ; 383,03 € pour les enfants de 11 à 14 ans ; 396,29 € pour les enfants de 15 à 18 ans). Le dispositif d’attribution de l’ARS a été simplifié en cette rentrée pour faciliter la vie des parents et la Ministre a demandé aux personnels de l’Education nationale de produire des listes de fournitures raisonnables en veillant à ce que tous les produits de la liste puissent être recyclables.

De plus, en cette rentrée 2016, les fonds sociaux sont augmentés une nouvelle fois de 8 millions d’€ (soit +40 % en 2 ans).

Cette politique globale volontariste doit permettre à chaque enfant, à chaque jeune, quel que soit son milieu social, d’accéder aux conditions de la réussite scolaire.

Rentree-2016-Produits-de-marques-a-prix-serres-283