Aller au contenu principal

Oui, l’école est un investissement d’avenir !

Photo 11524.jpgHier à Combrit, à travers ma visite aux écoles de la commune en compagnie du Maire et de l’adjoint aux affaires scolaires, j’ai tenu à souhaiter une bonne rentrée 2016 aux enseignants, aux élèves et à toutes les équipes éducatives.
Cette rentrée, comme toutes celles qui ont eu lieu depuis le début de ce quinquennat, poursuit un grand et bel objectif : celui de la réussite scolaire grâce à un déploiement de moyens sans précédent.
Les enseignants seront plus nombreux (10 711 postes créés), mieux formés et mieux rémunérés (+ 800 euros pour les enseignants du premier degré). Davantage d’enseignants, c’est aussi pouvoir mettre en place des dispositifs spécifiques comme le « plus de maîtres que de classes », pour accompagner les élèves dans l’apprentissage et la maîtrise des savoirs fondamentaux.
Les nouveaux programmes seront plus consistants ; l’évaluation sera plus claire et le nouveau collège mettra l’excellence éducative au service de la réussite de tous les élèves. La lutte contre l’échec scolaire nécessite de consacrer des moyens à la hauteur de cette ambition.
Ces avancées traduisent concrètement la Refondation de l’école portée par le gouvernement et la majorité depuis 2012. Elles sont à l’opposé de la grande régression éducative proposée par la droite, dont les principaux candidats à la primaire préparent déjà la suppression de 300 000 postes de fonctionnaires principalement dans l’Education nationale, l’élimination d’une matinée d’enseignement dans le primaire, le tri des élèves dès le CP, la fin du collège unique…
L’école est un investissement nécessaire ; elle ne sera jamais une dépense superflue sur laquelle il faudrait faire des économies.