Aller au contenu principal

Articles Tagués ‘Guilvinec’

Pêche profonde : mobilisation pour tenir les engagements de la France

peche eau profondes

J’étais hier soir avec mes collègues bretons dans l’hémicycle pour réaffirmer ma totale opposition à l’interdiction de la pêche au chalut souhaitée par certains députés dans la loi pour la reconquête de la biodiversité.

Nous nous sommes battus face à l’incompréhension engendrée par le vote en commission du développement durable d’un amendement interdisant la pêche au chalut dont les conditions auraient été définies par décret. Nous n’avions aucune assurance sur les conditions prévues par ce décret, notamment sur la profondeur autorisée.

La France est déjà engagée dans une procédure d’adoption d’un règlement au niveau européen sur le sujet. Nous ne pouvions prendre le risque d’isoler notre pays, d’affaiblir la pêche française et l’économie des territoires maritimes. C’est une politique communautaire et c’est donc l’Union Européenne qui doit l’encadrer. La position défendue par le Président de la République et le Gouvernement est connue : interdiction en-deçà de 800 mètres, gel de l’empreinte, encadrement strict des activités (quotas, contrôles, rendement maximal durable…). Le règlement est attendu pour la fin de l’année à l’issue du trilogue.

Au Guilvinec, plusieurs bateaux ont des autorisations de pêche de lingues, de sabres et de grenadiers dans les fonds marins. Ces activités respectent les quotas délivrés par l’Union européenne et le rendement maximal durable, c’est-à-dire le maintien durable des stocks de poisson sans affecter leur processus de reproduction.

J’ai également fait adopter deux autres amendements visant à mieux associer les pêcheurs à la création et à la gestion des réserves naturelles marines. Ils permettront aux comités de pêche de gérer directement des réserves naturelles et d’être obligatoirement consultés lors de leur création.

Les comités de pêche ont démontré leurs compétences et leur volonté d’agir pour la protection de l’environnement, comme ils s’y appliquent déjà au sein des aires marines protégées, des zones Natura 2000 en mer ou des parcs marins.

ATLANTIQUE MER D IROISE ILE DE LITIRI VUE AERIENNE PLAGE ET MOUILLAGE

Le parc naturel marin d’Iroise, le premier en France, inauguré en 2007 et associant pêcheurs, associations, plaisanciers, élus, scientifiques et services de l’Etat.

Alain Vidalies, un Ministre à l’écoute de la filière pêche

IMG_1880

Vendredi dernier, c’est à l’aube qu’Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé de la pêche, a foulé les quais du Guilvinec, accompagné des membres de son Cabinet. Il a pris tout le temps nécessaire pour arpenter les allées animées de la criée, découvrir la diversité des espèces qui font la renommée du premier port de pêche fraiche de France et échanger avec les personnels qui font de la criée un espace de travail, un lieu d’échanges commerciaux mais aussi un lieu d’échanges humains.

Après une visite du Bara Zur, navire de l’Armement Bigouden, la délégation a mis le cap sur l’entreprise Meralliance où Alain Vidalies a pu mesurer la nécessaire réactivité du mareyage bigouden qui sait être présent sur de nombreuses places de vente. Il a également pu apprécier la spécificité du travail de préparation du produit de la pêche et la réelle technicité des personnels présents.

A l’issue de cette visite, les différents acteurs de la filière pêche (représentants institutionnels, organisations professionnelles, chantiers navals, mareyeurs,…) ont exposé leurs attentes à Alain Vidalies : nécessaire renouvellement de la flottille, répartition des quotas de pêche pour 2015, mise en œuvre opérationnelle du FEAMP, inquiétudes sur la mise en œuvre concrète du « zéro rejet », …

Malgré sa prise de fonctions encore récente, Alain Vidalies a su montrer à l’auditoire combien il avait d’ores et déjà pris la pleine mesure des enjeux économiques, sociaux et environnementaux de la pêche. Il a souligné que le travail de l’Etat était de soutenir la filière et de préparer son avenir. C’est dans ce cadre qu’il a tout récemment procédé aux arbitrages concernant la ventilation du FEAMP entre les Régions, qu’il défendra les intérêts de la France lors du Conseil européen de fin d’année qui répartira les quotas de pêche pour 2015 et qu’il a annoncé la toute prochaine publication du rapport consacré au renouvellement de la flottille de pêche. Pour Alain Vidalies, ce renouvellement des navires sera LE chantier de l’année 2015.

Devant l’auditoire présent, j’ai tenu à saluer l’investissement du Secrétaire d’Etat afin que le service de santé des gens de mer soit assuré dans une dimension de proximité comme son engagement à ce que le poste de responsable des affaires maritimes du quartier du Guilvinec soit pourvu.
Un ultime échange chaleureux avec les agents locaux de la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) achevait de les rassurer sur la prochaine présence de leur hiérarchie de proximité.

Décidément, c’est bien une visite attentive et respectueuse des uns et des autres qui a eu lieu ce vendredi au Guilvinec.

IMG_1956

Ouverture des BTS maritimes : le lycée professionnel maritime du Guilvinec doit pouvoir en bénéficier

bandeau

L’action gouvernementale atteste de son réel soutien à l’enseignement maritime, de sa volonté de le rénover et de renforcer l’attractivité des métiers de la mer. J’en veux pour preuve l’organisation des Etats Généraux de l’enseignement maritime et des Assises de la formation et des métiers maritimes auxquelles j’assistais le 8 novembre dernier.

Si je salue la création du BTS maritime qui offre aux jeunes une nouvelle voie vers l’enseignement supérieur, et l’ouverture, dès la rentrée 2014, de quatre classes dispensant ce nouveau cursus de formation, je suis profondément insatisfaite que le lycée professionnel maritime du Guilvinec ne figure pas au rang des établissements retenus la semaine dernière. Lire la Suite