Aller au contenu principal

Articles Tagués ‘maritime’

COMITE INTERMINISTERIEL DE LA MER : UNE SERIE DE MESURES POUR RENFORCER L’AMBITION MARITIME DE LA FRANCE

cimer_.4

Le CIMER, qui s’est tenu hier à Boulogne sur Mer sous la présidence du Premier Ministre,  est une nouvelle marque de la volonté du gouvernement de soutenir et de développer l’économie maritime, un secteur pourvoyeur de 310 000 emplois directs et qui génère 69 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Lors de ce Comité, des mesures fortes ont été adoptées pour « doper »  la  croissance bleue, véritable filière d’avenir au regard de l’importance de notre domaine maritime et des richesses naturelles qu’il recèle. Par la dizaine de mesures annoncées, c’est bien un message d’optimisme qui a été adressé hier aux gens de mer.

Ainsi, la question du renouvellement des flottes de pêche, de commerce et de ferries, le développement des ports maritimes, l’accompagnement du développement de l’aquaculture en y consacrant 15 % de l’enveloppe du FEAMP, les modalités de réponse aux menaces en mer (trafic, piraterie, terrorisme), aux sinistres de grande ampleur (paquebots, porte-conteneurs), le soutien au sauvetage en mer avec notamment 1 million d’euros supplémentaire en 2016 pour la SNSM, la nécessaire protection des milieux marins, la valorisation des espaces maritimes ultra-marins,… sont autant de domaines qui font l’objet d’une attention particulière du gouvernement et qui ont été traités hier sous un angle interministériel.

Pour le gouvernement, comme pour la majorité parlementaire qui débattra prochainement d’une proposition de loi relative à l’économie bleue, la volonté est bien réelle d’inscrire tous ces sujets dans une ambitieuse dimension pour notre pays.

Retrouvez ici le dossier de presse déclinant plus en détails les 11 mesures adoptées en CIMER.

221015 DP CIMER

Focus « pêche » :

Manuel Valls, Premier Ministre :

« Nous allons refondre le permis de mise en exploitation (PME) pour libérer des capacités et encourager l’installation des jeunes avec des technologies toujours plus innovantes. Nous avons aussi, ce matin même, décidé une aide fiscale en faveur des patrons pêcheurs en reprenant l’étalement des amortissements qui avait été abandonné en 2010, et en exonérant les plus-values de cession en cas de réinvestissement dans un outil neuf. »

«  Nous voulons moderniser, renouveler notre flotte de pêche avec des bateaux moins coûteux, plus économes, plus propres et attirer les jeunes. »

 

Ouverture du village de la mini-transat « Iles de Guadeloupe » en présence de la Secrétaire d’Etat, Annick GIRARDIN.

110915 Annick Girardin transat DZ

A quelques semaines du lancement de la Conférence Paris Climat, Annick Girardin, Secrétaire d’Etat chargée du Développement et de la Francophonie, était vendredi dernier en déplacement sur le Finistère. Elle s’est tout d’abord rendue à Plouzané pour visiter l’IFREMER et dresser le bilan des travaux de recherche sur les océans. Puis, elle a mis le cap sur Douarnenez où j’ai eu le plaisir de l’accueillir à l’occasion de l’ouverture du village de la vingtième édition de la mini transat « Iles de Guadeloupe ». Cette course transatlantique à la voile en solitaire fait œuvre de sensibilisation du plus grand nombre à la préservation de l’environnement maritime. C’est cette dimension que la Secrétaire d’Etat a saluée dans son allocution.

Extraits :

 » C’est une année exceptionnelle, pour tous ces coureurs, pour ceux qui suivent la Mini Transat Îles de Guadeloupe, mais aussi pour tous ceux qui regardent vers la COP 21 puisqu’elle aura lieu à Paris au moment de l’arrivée de la course en Guadeloupe. Cette grande conférence parlera aussi des océans et de la mer, cette mer qui après avoir été notre meilleure amie, risque de devenir notre ennemie si nous ne savons pas prendre les décisions qu’il faut. Et c’est aussi ce message là que je retrouve ici dans cette Mini Transat Îles de Guadeloupe, cette volonté de dire que nous devons préserver ces océans ».

026a3_transat_142015_14-_14douarnenez

Souveraineté maritime et renouvellement de la flotte de pêche à l’ordre du jour du groupe d’études

France Pêche rapport sur le renouvellement de la flotte de pêche Suche et Deprost Janvier 2015

Le 16 avril dernier, j’ai réuni le Groupe d’études parlementaire « mer, pêche et souveraineté maritime » que je préside à l’Assemblée Nationale.

Cette réunion a, une nouvelle fois, permis aux députés présents de débattre de la politique maritime de la France et d’auditionner des personnalités extérieures qualifiées qui nous ont livré de précieux éclairages.

Ainsi, nous avons auditionné M. Olivier Guyonvarch, chef de la sous-direction du droit de la mer, droit fluvial et des pôles au Ministère des Affaires étrangères. C’est une administration aux moyens certes limités mais qui remplit un rôle très important dans les négociations internationales de la France, sur toutes les problématiques relevant de la souveraineté maritime. Les enjeux sont de taille : délimitation des frontières maritimes, accès aux ressources rares, protection de la biodiversité marine, lutte contre le narcotrafic… La politique maritime, suivie au niveau du Ministère des Affaires étrangères, s’inscrit dans la  définition d’un projet d’avenir pour le rayonnement et la défense des intérêts de la France sur le long terme.

Nous avons également auditionné Messieurs Jean-Michel Suche et Pierre Deprost, inspecteurs généraux de l’administration, qui ont rédigé le rapport sur le renouvellement de la flotte de pêche française, remis au secrétaire d’Etat aux transports, à la mer et à la pêche en janvier 2015. Nous sommes confrontés au vieillissement de la flotte de pêche française et à son faible renouvellement du fait de l’interdiction de toute aide à la construction de navires. Les deux inspecteurs préconisent de concentrer l’effort sur le segment des navires de 12 à 24 m, là où les difficultés pour construire sont les plus importantes alors même que ce segment contribue grandement à l’emploi maritime et aux volumes pêchés.

Le rapport met l’accent sur les solutions permettant de dégager une meilleure rentabilité pour favoriser les investissements, sur le financement de l’innovation, la construction en série, sur une meilleure utilisation des quotas de pêche dont dispose la France, sur une meilleure distribution de la réserve de jauge…

La définition d’une stratégie nationale déclinée en régions s’impose. Une feuille de route a été confiée au Comité national des pêches pour la construction du navire du futur.

Après les constats, il est urgent de passer à l’acte en lien avec la profession.

Ce groupe d’études a permis de dégager des pistes de réflexion qui viendront nourrir nos débats législatifs, notamment lors des examens du prochain Projet de loi de Finances ou de la future proposition de loi « Croissance bleue » que prépare mon collègue Arnaud Leroy.

Temps Fêtes 2014 : et le patrimoine maritime déploie ses plus beaux atours à Douarnenez

IMG_0983

Hier, après avoir rendu visite à l’entreprise Eolane qui m’a fait découvrir son nouvel outil de production de cartes électroniques à forte valeur ajoutée, j’ai mis le cap sur le Port Rhu,  ce site exceptionnel de conservation et de valorisation du patrimoine maritime. Durant quatre jours de fête, c’est la découverte de 600 navires et la participation à de nombreuses animations portées par des bénévoles investis, qui sont proposées au plus grand nombre.

Au rythme des allers et venues des voiliers et de leurs équipages, au rythme des chants marins et des musiques de Bretagne, des Balkans, d’Algérie, d’Irlande, …, des expositions, des rencontres avec les associations et les entreprises, c’est l’histoire maritime qui nous est ici contée depuis 1986. Temps Fêtes est bien un évènement culturel et populaire. C’est un moment festif unique mais aussi une occasion privilégiée de découvrir le travail remarquable des charpentiers de marine, ces orfèvres qui permettent de prolonger la vie de navires dont l’histoire s’est écrite sur les mers et océans du globe.

Dans ce magnifique écrin qu’est la baie de Douarnenez, j’ai sincèrement toujours plaisir à voir évoluer une flottille venue de tous les horizons, une flottille qui nous rappelle combien le maritime est avant tout un espace de partage et un monde d’ouverture aux autres.

Ce soir, j’embarquerai à bord du Nizwa, un boutre du Sultanat d’Oman, l’un des derniers fabriqués dans la péninsule arabique. En lien étroit avec l’exposition « dans le sillage de Sinbad » que l’on peut découvrir au Port-Musée,  c’est véritablement une invitation au voyage et au dépaysement que la mer nous lance ici.

 IMG_0992

La politique maritime de la France en débat : conforter les droits sociaux des marins

Je suis intervenue à l’occasion du débat parlementaire consacré à la politique maritime de la France.

Retrouvez mon intervention: Lire la Suite